Infiltration - Traitement PRP (Plasma Riche en Plaquettes)

Il semblerait que la première utilisation de PRP date de 1968, par un dentiste allemand.

Le traitement PRP, c’est quoi?

Le PRP (Plasma Riche en Plaquettes) est un échantillon de votre propre sang caractérisé par des niveaux élevés de plaquettes sanguines.

Les plaquettes constituent une composante essentielle au processus de cicatrisation et de régénération cellulaire. Elles libèrent de nombreux facteurs de croissance qui sont responsables de la stimulation et de la réparation des tissus.

Ces facteurs agissent notamment en activant la synthèse du collagène, en favorisant la multiplication cellulaire, et en stimulant le développement de la microcirculation sanguine.

En résumé, le traitement PRP permet de lancer le processus de guérison à partir d’éléments appartenant à votre propre corps.

Comment produire du PRP ?

Après avoir été introduit dans une puissante centrifugeuse, votre sang se divise alors en trois couches.

La couche la plus profonde (la plus lourde) est surtout composée de globules rouges. La couche la plus superficielle (la plus légère) est pâle et translucide ; elle ne contient que peu d’éléments solides.

La fraction qui nous intéresse est évidemment celle du milieu car elle est fortement concentrée en plaquettes. Elle apparaît jaunâtre et semi-opaque.

C’est précisément cette portion de votre plasma sanguin centrifugé qui sera injecté au niveau de l’articulation ou du tendon affecté.

Dans quels cas faut-il envisager un traitement PRP?

Des études cliniques ont montré que le PRP peut être efficace dans de nombreuses pathologies de l’appareil locomoteur:

Pathologies tendineuses:

  • Épicondylite interne et externe avec ou sans déchirure
  • Fasciite plantaire
  • Tendinite et déchirure de la coiffe des rotateurs
  • Tendinite rotulienne et tendinite achilléenne avec ou sans déchirure

Pathologies musculaires:

  • Déchirures musculaires aiguës ou récidivantes
  • Lésions musculaires chroniques
  • Fibroses cicatricielles douloureuses

Pathologies articulaires:

  • Chondropathies traumatiques ou micro-traumatiques
  • Gonarthrose (arthrose du genou)
  • Coxarthrose (arthrose de la hanche)
  • Arthrose de la cheville
  • Arthrose de l’épaule ou gléno-humérale

Comment se passe la procédure?

Vous devez d’abord interrompre la prise de médication anti-inflammatoire pour une période minimale de trois semaines.

Le jour de l’intervention, le médecin procédera d’abord à un prélèvement sanguin (20 à 40 ml). Cet échantillon sera introduit dans la centrifugeuse pendant une vingtaine de minutes. La portion contenant un nombre élevé de plaquettes dans le sang sera retirée du tube de centrifugation pour vous être injectée au site lésionnel,  sous guidance échographique.

Il s’agit, à ce stade-ci, d’une intervention tout à fait semblable à une infiltration de cortisone ou d’acide hyaluronique (viscosuppléance).

Que se passe-t-il après une injection PRP ?

Il est possible que vous ressentiez dans les premiers jours un léger inconfort lié à une réaction inflammatoire.

Il n’est pas recommandé de prendre une médication anti-inflammatoire, celle-ci risquerait d’affaiblir l’effet du PRP.

Les résultats espérés peuvent prendre de quelques jours à quelques semaines. Après trois ou quatre mois, votre médecin sera en mesure de juger si une seconde infiltration est nécessaire.

Quels sont les effets secondaires d’une infiltration PRP?

Comme il provient de votre propre sang, le PRP est une préparation dite autologue, c’est-à-dire biocompatible et naturelle à 100%. Les risques de rejet ou de réaction allergiques sont quasi-inexistants. Les risques d’infection ne sont pas plus élevés qu’une simple injection de cortisone. Le PRP est un traitement sécuritaire qui est approuvé par Santé Canada.

Contre-indications

Le traitement PRP n’est pas recommandé aux personnes souffrant de maladies auto-immunes, aux femmes enceintes, à celles qui allaitent, ainsi qu’aux patients consommant certains types de médicaments tels les antiagrégants, les antibiotiques et les antidépresseurs. 

Le traitement PRP n’est pas couvert par la RAMQ.

Besoin d'une infiltration PRP?

Prenez rendez-vous rapidement dans l’une de nos Cliniques

Prenez rendez-vous