Quels muscles le vélo fait-il travailler?

le travail musculaire à vélo est essentiel pour se maintenir en bonne santé. Contactez nos physiothérapeutes pour plus de conseils

Vous souvenez-vous de votre premier vélo? Peut-être l’avez-vous reçu en cadeau pour votre fête comme beaucoup d’enfants. La plupart d’entre nous apprenons à pédaler vers l’âge de 4 ou 5 ans. Il faut toutefois quelques années de plus pour tenir sur 2 roues. 

Le vélo demeure l’une des activités les plus populaires durant nos vies pour la simple et bonne raison qu’on peut l’utiliser autant à titre de loisir que de moyen de transport.

Que vous soyez un adepte de cyclisme ou de vélo de montagne, vous apprendrez ici comment vos muscles réussissent à vous propulser aussi loin. Vous verrez en plus l’origine la plus fréquente des douleurs à vélo et pourquoi il est pertinent de consulter votre physiothérapeute. 

La position à vélo

La position sur un vélo peut varier légèrement, mais généralement, un cycliste a toujours 3 points d’appui: les pieds sur les pédales, le corps sur la selle et les bras sur le guidon. 

La position du corps dépendra ensuite du type de vélo que vous pratiquez. Sur un vélo de route, l’objectif est d’être plus aérodynamique. Le corps sera donc plus incliné vers l’avant. 

À l’opposé, sur un vélo de montagne, le but est d’amortir les impacts et de bien manœuvrer les virages. Le cycliste sera dans une position plus verticale à la montée et généralement debout pour la descente. 

Comment avancer à vélo?

Lorsqu’on observe un cycliste pédaler, on voit que chaque pied effectue une rotation complète autour du pédalier. Ce mouvement se divise en deux étapes selon si le pied descend ou remonte. 

La phase de propulsion débute lorsque le pied se situe au haut du pédalier. Le but est alors de pousser la pédale vers l’avant et vers le bas. Ce mouvement est celui qui contribue le plus à faire avancer le vélo. 

La phase de traction s’amorce lorsque le pied se situe au bas du pédalier. Cette phase permet de remonter la pédale. Le cycle s’enchainera alors avec une phase de propulsion. Le mouvement de traction est facilité si le pied est fixé à la pédale par des souliers à clip ou des cales-pieds.

Quels sont les groupes musculaires sollicités à vélo

Lors de la phase de propulsion, trois groupes musculaires s’activent pour pousser la pédale vers le bas: les muscles fessiers, le quadriceps et le mollet. 

Lors de la phase de traction, ce sont le tibial antérieur, les ischio jambiers et le psoas qui sont sollicités. 

Il ne faut pas oublier que plusieurs autres muscles du haut du corps contribuent grandement à garder l’équilibre et notre positionnement à vélo. C’est pourquoi divers exercices de renforcement musculaire du dos et des bras sont souvent recommandés aux cyclistes par nos physiothérapeutes. 

Quelles blessures peuvent survenir à vélo

La majorité des blessures à vélo sont dues à l’un des trois facteurs suivants:

  • La position et l’ajustement du cycliste sur son vélo
  • Les capacités physiques du cycliste (force, souplesse, technique de pédalage)
  • Les paramètres d’entraînement

La plupart des blessures affectent le genou ou la cheville, mais il n’est pas rare d’observer des douleurs à l’épaule, au poignet et à la région cervicale ou lombaire.

Afin d’avoir plus de renseignements sur les blessures à vélo, n’hésitez pas à consulter notre article sur ce sujet. En cas de blessure, prenez rendez-vous dans l’une de nos cliniques. 

Que faire en cas de blessure musculaire?

Une consultation en physiothérapie s’avère souvent pertinente pour traiter ou pour prévenir une blessure. Comme mentionné ci-haut, les douleurs à vélo sont souvent dues à 3 facteurs précis. Lors de l’évaluation avec votre physiothérapeute, celui-ci vous posera des questions puis évaluera vos capacités physiques. 

Lorsque le physiothérapeute aura trouvé la cause de vos douleurs, celui-ci fera les ajustements nécessaires, que ce soit votre positionnement, votre technique ou l’intensité à laquelle vous vous entraînez afin de réduire vos douleurs. 

Certains exercices spécifiques peuvent vous permettre d’améliorer votre confort à vélo ainsi que vos performances. 

N’hésitez pas à communiquer avec nous afin de vous renseigner sur nos services offerts et à prendre rendez-vous avec nos physiothérapeutes.

Quelques conseils d’un cycliste

Afin de maintenir votre endurance à vélo ainsi que votre masse musculaire, essayez de faire du vélo à l’année. Les bases d’entraînement sont peu dispendieuses et vous permettront de vous entraîner à l’intérieur durant l’hiver. Vous réduirez ainsi vos chances de blessures. 

N’hésitez pas à faire une mise au point de votre vélo en début de saison. Vous ne voudriez pas manquer de frein en descendant un côte abrupte. L’entretien de votre vélo vous permettra aussi de le garder plus longtemps et en meilleur état. 

Finalement, invitez vos amis à vous accompagner à vélo. Vous pourrez ainsi leur faire découvrir les bienfaits de ce sport et votre sortie sera tout simplement plus agréable. 

Bon été et bonne sortie à vélo!

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Vincent possède une maîtrise en physiothérapie de l’Université de Montréal.  Grand skieur, Vincent apporte ses connaissances en ski en tant que moniteur pour la Fondation des Aveugles du Québec depuis 2014 en plus de travailler comme sauveteur pour Patro le Prévost, un des plus anciens organismes à but non lucratif au Québec.

VOUS AVEZ UNE DOULEUR MUSCULAIRE?

Prenez rendez-vous rapidement et soignez vous
dans l’une de nos Cliniques CMI

Inscrivez-vous à notre infolettre

Recevez les derniers conseils santé de la part de nos thérapeutes.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Prenez rendez-vous